Mon application mobile : Retrouvons-nous sur mon android

J’en parlais la semaine dernière. ça y est c’est fait ! Je viens de mettre en ligne une application android pour que vous permettre de suivre mes publications. Il s’agit donc de mon application mobile personnel.

Pourquoi ?
Avant tout, nous sommes d’accord sur le fait que je ne suis pas une Star. Par contre au vu des réactions sur mon blog et ma page facebook, je me rend compte que mes publications intéressent de plus en plus de personne. Comme on le dit, tout ce passe comme si, « mon avis compte pour certaines choses ». Je suis honnoré par ce fait car sans l’intérêt que vous portez à mon opinion, je n’aurais pas la motivation de continuer. On parle bien de technologies de l’information en Afrique. Tout commence et se termine là.

Je dois aussi avouer que cette application vient confirmer le basculement de l’activité de ma société (AllDenY) qui va se consacrer de plus en plus à la production d’applications mobiles. C’est un metier que nous maitrisons, mais au vu de la demande, nous n’avons jusque là pas eu l’occasion de montrer notre savoir-faire. 2012 nous semble être un très bon début. Ne soyez donc pas surpris lorsque nous publierons plusieurs applications dans les semaines à venir.

La valeur ajoutée

De plus en plus de personnes possède un smartphone (en majorité sous Android). Et en Afrique, l’arrivé de la 3G dans la plupart des pays ainsi que la commercialisation des smartphones à bas prix va emmener les population
s à ce tourner vers ces appareils. Ce serait donc intéressant que je puisse maintenir un contact optimal avec les propriétaires de smartphones.

Aussi, contrairement à mon site personnel, cette application permettra de diffuser des éléments multimedias adaptés aux mobiles (tablettes/smartphones).

Comment ça marche ?

Cette première version reste assez simple en fonctionnalité. Une fois l’application lancée, vous pouvez : 

Vous avez aussi une section dédiée à ma biographie pour ceux qui souhaitent en savoir plus sur moi. Pour la télécharger, vous avez juste à cliquer sur l’image ci-dessous ou en allant sur le lien suivant : https://play.google.com/store/apps/details?id=io.trigger.forge1927c7c2b7ea11e1910212313d1adcbe

Android app on Google Play

De nombreuses fonctionnalités sont à venir. Mais si avez des idées, n’hésitez pas à me les communiquer car le but est d’avoir une application qui vous conviennent.

N’hésitez pas à m’informer d’éventuel bugs ou erreurs lors de l’utilisation de cette application.

Orange Tunisie lance le Premier Apps Store africain, Orange appshopOrange Tunisie lance le Premier Apps Store africain, Orange appshop

Premier AppShop en Afrique par Orange Tunisie
Premier AppShop en Afrique par Orange Tunisie

Ce 31 Mai Orange Tunisie procédera au lancement du premier AppShop Africain. En effet avec la collaboration de la société Youvas dont le site sera lancé dans quelques jours, ce premier applications store africain permettra au client orange d’accéder à une multitude d’applications développées par des développeurs Tunisiens. Suite à un échange que j’ai eu avec Nader Bhouri de Youvas, j’ai pu me rendre compte du travail colossal accompli par Nader et ses collaborateurs à travers un programme sur 14 mois qui vise à « lancer des startup et des auto-entrepreneur ». Youvas dont Orange Tunisie est le principal client, produit des applications en marque blanche parmi lesquels il faut compter la plateforme qui va servir pour le AppShop.

Les clients orange auront ainsi le choix entre des applications payantes et gratuites qu’ils pourront trouver sur le portail mobile (m.orange.tn) dans un premier temps. Après une première phase, Orange envisage étendre l’accès à tous les terminaux de son réseau mondial.

Pour les développeurs tunisiens c’est une grosse opportunité qui s’offre à eux car ils pourront ainsi soumettre leurs applications au catalogue sur le site http://devleoppeur.orange.tn. Puis après validation, il percevront 70% des revenus générés par leurs applications.

Tout ceci a commencé par un programme de formation et de sensibilisation intense que Orange Tunisie à mener l’an dernier auprès des développeurs locaux et des étudiants ingénieurs. Avec 8 workshops à travers les principales villes du pays, ce programme avait réuni pas moins de 600 participants. Il eut aussi des formations dans les université et les écoles d’ingénieurs notamment à l’École Nationale d’Ingénieurs de Tunisie en Novembre 2010.

Orange Tunisie a lancé ses services 2G et 3G en Février 2010 et à ce jour il en sont à 71% de couverture pour la 3G. Et selon Nadia Mkhinini, responsable des Produits et Services, 42% des terminaux du réseau Orange Tunisie sont capables de supporter des applications et 15% d’entre eux supporte la 3G. Mais il faut noter que pour l’instant le nombre de smartphone reste encore faible (5%). Pour Nader Bhouri, ce faible pourcentage représente un paris certain sur l’avenir. Nadia M. mentionne aussi que pour le lancement, 50 applications locales seront disponibles. Orange Tunisie pense que d’ici la fin de l’année, il y aura 20 000 utilisateurs avec pour chacun en moyenne un à deux téléchargement d’application par mois.

La balle est donc dans le camp des développeurs Tunisiens ainsi que les entreprises technologiques locales qui ont ici une opportunité de montrer leurs compétences techniques au reste du monde.

11 raisons pour lesquelles les développeurs africains devraient produire des applications mobiles

Il y a des tas de raisons pour lesquelles les développeurs africains devraient se lancer pour mettre en place des applications pour les différentes Apps Store existantes. Voici les 11 que j’estime être les plus pertinentes.

  1. Le développement d’applications mobiles necessite très peu de ressources humaines : Un seul développeur peut à lui seul mettre en place une application mobile en très peu de temps.

    © csaba fikker
  2. Le manque de contenu africain en ligne : A ce jour, l’Afrique est toujours très peu présente en ligne comparé aux autres régions du monde. C’est donc une opportunité de faire partir des pionniers. Il y a de la place pour tout le monde. Et une place de choix pour les premiers arrivants.
  3. Les tendances montre que l’Afrique a fait le choix des appareils mobiles en lieu et place de l’ordinateur. Ainsi, l’on s’attend à un usage de plus en plus important des téléphones mobile et des tablettes.
  4. L’on se soustrait de la recherche de capitaux. la poupularité d’une application mobile attire plus rapidement et inévitablement lesinvestisseurs qui passent du temps à s’informer sur les applications les plus populaires,
  5. Facile a mettre sur le marché. Il suffit de la charger sur le « store » appropriée,
  6. De nombreux tutoriaux sont disponibles pour les principaux terminaux que produisent RIM (blackberry), Apple (iphone, ipad, …), nokia, google (Androïd), facebook, twitter, …
  7. Le principe même des API facilite le développement,
  8. Dans les mois qui suivent de nombreux smartphones low-cost seront disponibles dans les pays africains a des tarif très intéressants,
  9. Vous n’avez pas besoin d’une équipe commerciale pour commencer. La plateforme (appStore par exemple) vous permet de faire la promo de votre application grâce aux outils intégrés. De nombreux blogs spécialisés, listent les applications dès leur sortie. ils en font donc la promo pour vous gratuitement,
  10. Les transactions financière sont facilitées par la plateforme qui vous soustrait de l’intégration (souvent pas très facile) de solutions de paiement,
  11. En 2012, il y aura plus de smartphones que de Pc et Mac (desktop+notebook).

Finalement parce que : ça ne vous coute pas grand chose de développer une application qui résoleverait un problème récurrent identifié en Afrique. A moins que vous souhaitez rester utilisateur.

Et vous, pensez-vous qu’il existe d’autres raisons ? Lesquelles ?