République de la libre circulation de l’information : internet

Dans deux jours (le 14 Décembre) se tiendra à Dubaï une conférence de l‘Union Internationale des Télécommunications (organe de l’ONU) sur la gouvernance de l’internet.

Pendant que nous utilisons, avec insouciance,  l’une des meilleures créations de l’Homme Moderne, un groupe de personnes tentent par tous les moyens de « contrôler/filtrer » et donc censurer cet outil. Ce groupe est constitué par 193 états de tous les continents. Ils ont décidé de « prendre le contrôle » de l’internet.

Imaginez un instant que vous soyez obligé de payer pour accéder à wikipédia. Imaginez un instant que vous soyez obligé de payer un droit pour que les personnes hors de votre pays puissent accéder au contenu de votre blog/site/application.
Aussi absurde que cela puisse paraître, c’est pour ce genre de résolutions que plusieurs gouvernements souhaitent voter dans leur soucis de « contrôler/filtrer » l’internet.

Comment des personnes/entités qui, à ce jour, n’ont toujours pas compris l’utilité de ce nouveau médias peuvent vouloir le « contrôler/filtrer » ?
Les ingénieurs/hackers/développeurs/entrepreneurs qui depuis la naissance de ce « réseau de réseaux interconnectés » ont réussi à le mettre au centre de « la nouvelle économie« , savent qu’il est primordial de maintenir ce médias dans son état actuel.

L’Afrique plus que les autres a besoin que l’internet reste « libre ». Je pense donc qu’il s’agit d’une très mauvaise idée de la part des décideurs de ce monde de vouloir « controler/filtrer » l’internet.

Merci aux entreprises telles que Google et Mozilla qui mènent des actions pour le maintien d’un internet libre. En attendant les conclusions de cet important sommet de l’UIT sur la « Gouvernance de l’internet » à Dubaï, je viens donc par ce post leur joindre ma voix. Si vous aussi, vous partagez cet avis, n’hésitez pas à laisser un commentaire dans ce sens.

Orange Tunisie lance le Premier Apps Store africain, Orange appshopOrange Tunisie lance le Premier Apps Store africain, Orange appshop

Premier AppShop en Afrique par Orange Tunisie
Premier AppShop en Afrique par Orange Tunisie

Ce 31 Mai Orange Tunisie procédera au lancement du premier AppShop Africain. En effet avec la collaboration de la société Youvas dont le site sera lancé dans quelques jours, ce premier applications store africain permettra au client orange d’accéder à une multitude d’applications développées par des développeurs Tunisiens. Suite à un échange que j’ai eu avec Nader Bhouri de Youvas, j’ai pu me rendre compte du travail colossal accompli par Nader et ses collaborateurs à travers un programme sur 14 mois qui vise à « lancer des startup et des auto-entrepreneur ». Youvas dont Orange Tunisie est le principal client, produit des applications en marque blanche parmi lesquels il faut compter la plateforme qui va servir pour le AppShop.

Les clients orange auront ainsi le choix entre des applications payantes et gratuites qu’ils pourront trouver sur le portail mobile (m.orange.tn) dans un premier temps. Après une première phase, Orange envisage étendre l’accès à tous les terminaux de son réseau mondial.

Pour les développeurs tunisiens c’est une grosse opportunité qui s’offre à eux car ils pourront ainsi soumettre leurs applications au catalogue sur le site http://devleoppeur.orange.tn. Puis après validation, il percevront 70% des revenus générés par leurs applications.

Tout ceci a commencé par un programme de formation et de sensibilisation intense que Orange Tunisie à mener l’an dernier auprès des développeurs locaux et des étudiants ingénieurs. Avec 8 workshops à travers les principales villes du pays, ce programme avait réuni pas moins de 600 participants. Il eut aussi des formations dans les université et les écoles d’ingénieurs notamment à l’École Nationale d’Ingénieurs de Tunisie en Novembre 2010.

Orange Tunisie a lancé ses services 2G et 3G en Février 2010 et à ce jour il en sont à 71% de couverture pour la 3G. Et selon Nadia Mkhinini, responsable des Produits et Services, 42% des terminaux du réseau Orange Tunisie sont capables de supporter des applications et 15% d’entre eux supporte la 3G. Mais il faut noter que pour l’instant le nombre de smartphone reste encore faible (5%). Pour Nader Bhouri, ce faible pourcentage représente un paris certain sur l’avenir. Nadia M. mentionne aussi que pour le lancement, 50 applications locales seront disponibles. Orange Tunisie pense que d’ici la fin de l’année, il y aura 20 000 utilisateurs avec pour chacun en moyenne un à deux téléchargement d’application par mois.

La balle est donc dans le camp des développeurs Tunisiens ainsi que les entreprises technologiques locales qui ont ici une opportunité de montrer leurs compétences techniques au reste du monde.

La marque personnelle : acte 2 ou « Ou vais-je ? »

Dans un précédent billet j’expliquais que « votre marque » était susceptible de vous crée des opportunités. Ainsi vous devez donc la peaufiner afin qu’elle vous permette d’atteindre vos objectifs. Cela implique que vous avez préalablement défini certaines choses telle que « vos ambitions », « vos projets ».

Vous devez à tout moment garder en tête ce qui vous motive. L’optimisation de votre marque personnelle se fera de manière naturelle.

Lorsque vous avez un but précis, vous êtes à même d’utiliser les outils appropriés pour la gestion de votre marque personnelle. Vous limitez ainsi les risques de débordement et de mauvais usages. Ainsi, si votre objectif est de devenir influant dans la sphère musicale, vous devriez miser une grosse partie de votre activité sociale en ligne sur Myspace. Si par contre vous envisagez promouvoir l’activité de votre entreprise qui commercialise des produits bien définis, il vous faudra créer un compte Twitter et une page de fan sur Facebook.

N’hésitez pas à prendre le temps de lire les retours d’expérience des premiers utilisateurs des réseaux sociaux numériques afin d’en tirer profit.