Vaincre la maladresse de la première fois par l’apprentissage

Lorsque tu abordes une personne, entames un projet, accostes un client, …., pour la première fois, que tu le veuilles ou non, tu es soumis à ce petit moment d’anxiété que bien souvent tu refoules.

C’est la même sensation qui t’envahit lorsque tu te rapproches du succès, lorsque tu sors de la difficulté, … Tu t’es tellement battu que tu a envie de te pincer pour t’assurer que ce qui se passe est bien réel. Non, la bataille est-elle déjà terminée ? C’est bien ce que l’on se demande, même plusieurs jours après que l’on l’ait remportée.

Lorsque c’est la première fois, la majorité des gens se laisse envahir par cette anxiété, ce faux stress, jusqu’à ne pas être capable d’assurer le service minimum. Et même si les premières fois font ressortir de la maladresse, de l’indélicatesse, il est pourtant possible de se préparer à l’avance.premier_fois_

 

Faire de votre première fois le pilier de votre succès à venir est possible. Cela passe par l’apprentissage, la formation, l’éducation. Parce que bien des gens ont essayé avant vous, en toute chose, il faut prendre le temps d’apprendre. Apprendre de ceux qui ont déjà essayé, réussi et surtout ceux qui ont échoué.

Et si vous n’avez pas de modèle qui vous inspire, prenez du plaisir à échouer lors de votre première fois. Riez de vous même, soyez léger, mais apprenez de cet échec, de cette maladresse, … Et d’ailleurs c’est peut être la meilleure manière pour vous d’apprendre.

Crédits photo : mansfield . over-blog . com