C’est le moment de partir, passer la main

En toute chose il y a un début et une fin. L’on dira que c’est trivial. Mais l’expérience montre que les choses les plus difficiles à implémenter (mettre en œuvre) sont celles qui paraissent évidentes.

Le moment de passer la main, est si difficile à accepter pour tout leader que bien souvent, il se retrouve à être hors jeux. Lorsque vous avez été aimé, apprécié, il est souvent difficile de ce dire « c’est le moment de partir ». Lorsque vous avez réuni, inspiré, motivé, vous pouvez avoir le sentiment d’être devenu indispensable. Erreur …

Plus grand est celui qui comprend, accepte de partir. Il ne se rend compte de la justesse et de la grandeur de son acte que lorsqu’il est parti. C’est à ce moment-là même que son leadership prend tout son sens car il devient automatiquement le mentor de celui qui prend sa place. Et lui, prend de la hauteur.

Mettez le compte à rebours en marche. Et dès que le bac à sable est vide, partez.jpehouman-partirEn toute chose il y a un début et une fin. L’on dira que c’est trivial. Mais l’expérience montre que les choses les plus difficiles à implémenter (mettre en œuvre) sont celles qui paraissent évidentes.

Le moment de passer la main, est si difficile à accepter pour tout leader que bien souvent, il se retrouve à être hors jeux. Lorsque vous avez été aimé, apprécié, il est souvent difficile de ce dire « c’est le moment de partir ». Lorsque vous avez réuni, inspiré, motivé, vous pouvez avoir le sentiment d’être devenu indispensable. Erreur …

Plus grand est celui qui comprend, accepte de partir. Il ne se rend compte de la justesse et de la grandeur de son acte que lorsqu’il est parti. Une fois parti, vous découvrirez le véritable sens du leadership car l’on ferra référence à vous. L’on vous demandera conseil. Au fond, vous continuerez à impacter la communauté (quartier, ville, pays, entreprise, association, club, ….) ou le groupe pour lequel vous avez été leader « officiel ».

Une fois parti, vous vous élèverez au rend de « modèle ». Vous, le nouveau mentor les uns, et sage pour les autres, vous prendrez encore plus de hauteur.

Refusez de partir et vous vous engagerez vous même vers une sortie mouvementée, triste. Pour l’honneur de la mission pour laquelle vous avez pris les devants, il faudrait songer à mettre le compte à rebours en marche. Et lorsque les pendules seront à zéro, faites-vous plaisir, partez ! Vous serez plus utile ailleurs car une autre mission (que vous apprécierez encore plus) vous attend.

[cet article a été publié pour la première fois le 18 novembre 2011. Et a été ensuite édité à nouveau le 27 Septembre 2013]

Ce qui vaut le coup

Certaines choses sont constantes. C’est l’exemple d’une journée qui ne peut durer que 24 heures ou d’une année qui ne dépassera jamais 365jours (du moins de notrejpehouman.com : Ce qui vaut le coup temps). C’est aussi le cas des leaders ou initiateurs qui malgré la bonne volonté sous-jacente à leurs actions, ne feront jamais l’unanimité. Ces choses sont « établies », et nous les savons tous plus ou moins. Mieux, nous avons intégré ces choses dans la liste de « nos vérités ».

Que ferriez vous s’il ne vous restait que 24 heures à vivre ? quels seraient vos priorités ?

Pour certains, ce serait l’occasion de dire finalement ce qu’ils pensent à l’un de leurs proches. D’autres diront que c’est le moment ou jamais de goûter à un plaisir tant convoité mais toujours refoulé pour conserver une pseudo moralité.

Maintenant, dites vous qu’il ne vous restera que 24h à vivre chaque fois que vous réveillerez (d’une sieste ou d’un sommeil profond). Intégrez désormais le fait qu’il ne vous reste qu’une seule année à passer parmi vos proches chaque fois que vous aurez la chance d’entendre sonner les 12 coups de minuits lors de la nuit de la saint-sylvestre. C’est donc à vous de décider de ce qui vaut le coup pour ce temps qui vous reste. Ne perdez pas ce temps précieux à vous disperser dans des activités et comportements dont les seuls objectifs sont de vous maintenir dans une communauté qui prétend vous soutenir et satisfaire le regard des autres.

Ce qui vaut le coup, c’est définitivement ce rêve fou qui est en vous. Prenez un stylo et une feuille de papier (pour certains, le clavier de l’ordinateur fera l’affaire), puis marquez ce qui, pour vous, vaut le coup d’être accompli dans l’heure, dans la journée, cette semaine, celle d’après, dans l’année, dans votre vie.

Il n’y a que ce qui vaut le coup pour vous, qui mérite votre temps. Votre temps est précieux. Il faut que vous le vous répétez à haute voie chaque jour, car c’est surement l’une des seules vérités pour vous même. Votre temps est si précieux que vous devez être à certains moment « égoïste ». Ne partagez pas votre temps avec n’importe qui, n’importe quoi. N’utilisez pas votre temps n’importe comment. Utilisez égoïstement votre temps pour ce qui vaut le coup pour vous.

Et si vous ne savez pas vraiment ce qui vaut le coup pour vous, je pense qu’aujourd’hui est le jour idéal pour utiliser votre temps pour déterminer ce qui vaut le coup pour vous. Votre temps ne vous appartiendra jamais, si vous n’avez pas encore clairement énoncé ce qui vaut le coup pour vous.