Il ne vous manque rien pour réussir ou être heureux car vous avez votre ingéniosité

techmissus-richie_parker
Crédits photo : Richie Parker

Lorsque toutes les conditions ne sont pas réunis, lorsque le uns et les autres vous font savoir que vous n’avez pas de chance, c’est en ce moment-là que vous devez utiliser cette aptitude propre à l’homme : L’ingéniosité.

Cette ingéniosité est enfouie en chacun de nous et est capable de nous faire « toucher la lune« . Eh, ce n’est pas qu’une simple expression car certains l’ont fait ! ces ingénieurs de la NASA on marché sur la lune !

Revenons sur terre et regardons cette vidéo de Richie Parker à qui tout « semblait » manquer. Je dis bien « Semblait », car au fond, il ne nous manque rien pour être heureux ou pour réussir. Imaginez le chemin parcouru par cet ingénieur Mécanique et sa famille. Vous n’avez pas le droit de dire « Il me manque ceci ou cela ». C’est à vous de créer ce qui peut vous rapporter ce dont vous avez besoin.

En espérant que vous avez été inspiré par la vie de Richie, vous pouvez le suivre

Partager cet article le plus largement possible. Si vous êtes parent d’enfant atteint d’un « handicap » ou conjoint de personne invalide, vous avez la preuve parfaite que vous pouvez créer le bonheur en prenant le temps de recréer l’environnement qui convient à votre situation.

Retourner en Afrique et être acteur de la révolution technologique en cours

Ce matin encore des milliers d’ingénieurs africains de la diaspora se sont rendus à leur lieu de travail. Ils sont à New York, Paris, Tokyo, Sydney, … Ils ont surement pensé aux problèmes techniques de la veille à résoudre. Mais plus encore, ils ont cette forte envie d’être utiles à l’humanité en tant qu’innovateurs. Mais ce rêve reste irréalisable (en partie) tant qu’ils sont loin de cette révolution technologique qui se passe actuellement sur le continent africain.

Bien souvent, ils ont cette impulsion qui leur dit « prends tes clics et tes clacs et rentre au pays« . Mais à coté, l’actualité socio-politique « du pays » les ramène à la réalité. Cette réalité est mêlée de peurs et d’appréhensions (je ne serai qu’un technicien alors qu’ici, à l’étranger, je suis un cadre supérieur – j’aurai du mal à m’adapter à la manière de travailler – certains sont partis et on échoué …).

Et le temps passe. Les années arrivent à bout des ambitions et des désires du coeur. Avant qu’il ne soit trop tard, faites le pari.

  • Prenez plusieurs semaines/mois de vacance,
  • rendez-vous dans le pays africain de votre choix,
  • proposez ce que vous savez faire le mieux,
  • écoutez, apprenez et adaptez-vous aux exigences locales,
  • prenez du plaisir,

Et si les choses se passent mal,

  • retournez dans le pays étranger ou vous exerciez,
  • racontez votre histoire à ceux qui n’ont pas encore osé,
  • écrivez un livre (ne vous attendez pas forcément à un succès) ou tenez un blog.

Après ça, je pense que vous aurez envie de retourner pour recommencer l’aventure avec une vision plus claire. Tentez l’aventure technologique africaine. C’est maintenant que ça se passe.

 

 

Une matière à introduire dans les formations d’ingénieur : « Tricher, s’inspirer, ne pas réinventer la roue »

Vous ne pouvez être inspiré (produire quelque chose de grand) si vous ne prenez pas le temps de « bien tricher ». Il s’agit de regarder autour de soit (bien plus loin que votre environnement habituel) pour intégrer de « bonnes pratiques » et autres raccourcis afin de réaliser vos projets.

C’est souvent dommage de rencontrer des porteurs de projet qui essaient de réinventer la roue. Pour la plupart ce sont des personnes persuadées de détenir la vérité. Donc difficile pour eux d’admettre que l’autre fait mieux et qu’ils devraient copier une partie. Ce qui les empêche d’exprimer leur ingéniosité. Il n’y a pas de mal à faire comme l’autre tant que l’on y apporte une valeur ajoutée.