Pourquoi ignorer la perle ? Juste un peu d’attention

jpehouman.com : Perles. Par Suzanne Bouron
Perles. Par Suzanne Bouron

A coté de nous se trouve « la perle« . Mais ce ne serait une perle si nous nous en rendions compte aussi facilement. Cette perle, c’est ce talent, ce coeur à prendre, cette solution, … que nous côtoyons au quotidien sans pour autant lui accorder la priorité qu’elle mérite.

Au fond de chacun de nous, il y a quelque chose qui nous rappelle sans cesse l’existence de cette perle. Mais cette chose qui est en nous, nous dit aussi qu’il y a un petit effort à fournir pour pouvoir décrocher « cette perle ». Cet effort c’est l’attention.

Nous passons notre vie à lutter pour ne pas écouter cette petite voix qui s’agite en nous. Et s’il arrive que nous l’écoutons, nous refusons son appel. Pourtant c’est cet appel qui nous demande d’offrir juste un peut d’attention à cette perle.

L’une des clés de la réussite de ceux que l’on appelle les « self-made » (personnes qui ont « réussi » en partant de très bas, et principalement par leurs propres moyens) c’est bien cette attention qu’elle ont sues donner à la perle. Pour certains, il s’agit d’avoir accepter d’écouter un mentor. Pour d’autres il a suffit de pratiquer sans relâche, une activité que leur « intuition » leur aurait recommandé. Ayant une entière confiance en cette voix, ils n’ont à aucun moment voulu changer de voie. Et comme nous le savons tous, à force de pratiquer, l’on s’améliore jusqu’à devenir excellent. Excellent ? non ! Expert. Et l’expertise, c’est la distinction ultime. C’est ce qui nous permet de transmettre autres, d’emmener les autres à faire « Wow », chaque fois que nous rendons publique ce que nous avons conçu.

Il est si facile d’ignorer la perle. Il est si facile de ne pas faire attention à la Perle. Pourtant, tous avons ce rappel récurrent de la voix, de l’intuition.

Et vous qu’est ce qu’elle vous dit ? Donnez-vous une heure pendant laquelle vous devriez être le plus honnête possible avec vous-même. Puis mettez à l’écrit ce qu’elle vous dicte. Dans cet exercice, le plus difficile est d’arriver à rester honnête avec soi-même.

Enfin, pour ne plus l’ignorer, donnez-vous à vous-même, juste un peu d’attention. Ce sera alors beaucoup plus facile de faire attention à la perle.

Commencer avant d’être prêtCommencer avant d’être prêt

Toute fois que vous vous direz que vous n’êtes pas prêt pour commencer un projet, peindre un tableau, écrire le livre que vous avez toujours voulu écrire, vous avez tout simplement refusé de « commencer ». Pour ces choses, l’on est prêt dès lors que l’on y pense. Elles demandent tellement de créativité que l’idée en fait elle même partie intégrante. Le plus important c’est de garder l’état d’esprit (créatif) que l’on a eut lorsque l’on y a pensé pour la première fois. Il ne s’agit pas de connaissances, compétences, toutes ces choses qui finalement constituent une barrière lorsque l’on veut « commencer« . Toutes ces choses qui finalement sont si faciles car palpables. Toutes ces choses que l’on peut faire faire par des personnes qui les exécutent en longueur de journée car étant des « experts« .

Vous pouvez donc commencer. Quand ? Aujourd’hui ! oui, MAINTENANT. Sans attendre ! Oui, commencez et surtout faites le de VOTRE manière tout en restant honnête avec vous même. Peur des erreurs, de l’échec ? J’ai une bonne nouvelle à ce propos. Les erreurs et l’échec font partie du projet. Si vous n’en faites pas alors vous n’êtes donc pas dans un projet, dans une œuvre demandant de la créativité, … Si vous n’échouez jamais dans vos projets, c’est que vous êtes loin du compte.

C’est quand la dernière fois que vous avez commencé sans vous êtes soucié d’avoir été prêt ? Libérez l’artiste qui est en vous. Ne laissez pas vos contemporains vous empêcher d’innover par le poids de leurs codes de conduite, leurs procédures, leurs procédés préétablis car ce à quoi vous pensez est nouveau. Ou du moins, vous venez avec une nouvelle procédure, un nouveau procédé, en sommes une vision. Commencez !