Ne plus être filicité pour vos idées

« C’est une très bonne idée ! » il s’agit là, de l’une des phrases que l’on entend dans toutes les organisations (entreprise, association, communauté, groupe d’amis, …).Très bonne idée ! Fuyez ce compliment comme la peste ! car son seul but est de vous maintenir loin de l’action et de l’exécution, tant votre ego d’être humain est sensible et capable d’inhiber tout passage à l’acte.
Lorsque vous aurez entrepris de ne plus être félicité pour vos idées, vous serez sûrement dans l’action. Vous aurez déjà matérialisé vos idées avant d’en faire l’annonce ou d’en parler autour de vous. La matérialisation dans certains cas consiste à marquer sur une feuille de papier comment vous allez vous y prendre tout en détaillant de manière la plus exhaustive, l’ensemble des obstacles. Dans d’autre cas, il s’agit d’avoir en votre possession un prototype fonctionnel.
Acceptez donc d’être celui qui n’a pas d’idées, mais qui les matérialise.

ça aurait pu mal se passer

Lâché par les sponsors internationnaux à quelques jours de l’énvènement

Si vous avez déjà organisé un évènement non-commercial avec pour seules ressources les contributions des sponsors, vous devez donc connaitre cet état de stress permanent qui jusqu’au jour meme de l’évènement vous ronge. Barcamp Abidjan 2011 était très attendu par la communauté des technophile de Cote d’Ivoire. Pour anticiper nos besoins en finance, nous avons approché différentes entreprises et organisations dès les premiers jours de la préparation. Pour les éventuels sponsors, nous proposions en échange, une exposition maximale à travers nos différents canaux de publications ainsi qu’un espace sur le lieu de l’évènement. Parmi ces entreprises que nous avons approché, se trouvent les tops du web mondial. Bien d’entre elles ont accepté de sponsorisé barcamp abidjan 2011 au vu de l’audience attendu. Sauf que dans la dernière semaine avant l’évènement, ces structures nous ont laché. Nous nous retrouvions donc un peut deçu. Pire encore, financièrement, nous avions un certain vide.

Bien heureux, cette années, les quelques sponsors locaux que nous avons approché, ont tenu parole et ont rempli leurs engagements. Nous sommes très reconnaissant envers :

Le ministère de la Promotion de la Jeunesse et du Service Civique a assurer
En sponsorisant barcamp Abidjan 2011, et surtout en honorant de sa présence, Mr Alain Lobognon, Ministre de la promotion de la jeunesse, a donné une nouvelle dimension à cet évènement. D’un soutien sans faille, de l’organisation à la tenue de barcamp abidjan 2011, cette autorité a montré que nous étions en train d’agir pour l’intéret publique.

Approché grace à Twitter (son pseudo : @alainlobog), le Ministre a jouer le jeux en discutant librement et publiquement pour après nous inviter à le rencontrer dans son bureau. Lui meme, utilisateur averti de tablette, réseaux sociaux et autres technologies, a jugé opportun de nous soutenir car il reste convaincu que c’est en stimulant la communauté des technophiles que l’Afrique pourra gagner son paris dans cette nouvelle ère numérique. Nous saluons donc cet accompagnement grace auquel nous avons pu sortir l’un des intervenants, Francis Pisani, d’un soucis lié à son visa d’entrée en Cote d’Ivoire. Et comme pour nous garantir notre future collaboration, le Ministre nous a assuré que pour la prochaine édition, il mettra tout en oeuvre afin que nous ayons un lieu beaucoup plus grand.

Soyez entreprenant, donnez vie au rêve qui est en vous

Il y a une chose à laquelle vous pensez très souvent. Vous savez, cette chose à laquelle vous pensez meme lorsque vous êtes triste. CetteJpehouman.com : soyez entreprenant, donnez vie au rêve qui est en vous chose qui vous fait penser qu’il est possible d’améliorer votre vie. Lorsque vous y pensez, vous oubliez la majorité de vos soucis. Vous avez la possibilité d’entrevoir une lumière blanche dans l’obscurité la plus totale grace à cette pensée qui vous habite. Elle est partie intégrante de votre vie. Elle ne tient pas compte des freins de notre temps, encore moins les histoires malheureuses que vous avez pu entendre ici et là.

Pour certain(e)s, il s’agit d’un mariage, d’une union, d’un déménagement. Pour d’autres, c’est l’histoire d’un projet générateur de revenus, du lancement d’un produit, de la soumission d’un projet à conseil d’administration ou à un banquier. Pour d’autres encore, il s’agit de laisser une trace indélébile sur cette terre ou tout simplement de contribuer au bien etre de la communauté.

Les exemples sont nombreux. Mais tous sont semblables car vous avez emprisonné de manière illégitime quelque chose qui réclame, en continue, sa libération. Soyez entreprenant et brisez les chaines que vous utilisez abusivement pour retenir la chose qui ferra de vous l’etre le plus heureux. Libérez ce rêve qui est vous.

Des histoires émouvantes

Cette 3ème édition de barcamp Abidjan nous a permi de voir, toucher, entendre des personnes qui ont survécu à la crise humanitaireJpehouman.com : Barcamp abidjan 2011 - Des histoires émouvantes en Côte d’Ivoire grâce aux technologies. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il y avait de l’émotion. Cette émotion fut partagée par l’ensemble des participants. Personnellement, je me suis rendu compte des bienfaits de #civSocial seulement quand ces personnes se sont exprimées. C’est l’histoire de Kalya et de Fatima.

Kalya, le bébé #civSocial
Parmi ces personnes, Kalya, un bébé née par télémedecine grâce à l’assistance d’un medecin ivoirien, Dr Zon. Kalya et sa mère ont assisté cette année à Barcamp Abidjan 2011. Elles nous ont expliqué comment les choses se sont passées. L’heureuse maman nous a fait savoir qu’elle a suivi les instructions du Dr Zon par téléphone et a réussi à accoucher toute seule. L’enfant et elle meme en sont sortis indemnes.

Fatima : Affaiblie par les balles, fortifiée par la communauté
Aussi émouvant que l’histoire du bébé #civSocial, le témoignage de Fatima restera dans les annales. Cette jeune femme bléssée par balle à pu être évacuée puis sauvée grace à la solidarité organisée autour du projet #civSocial. A l’allure rayonnante avec laquelle elle s’est présentée, l’ont avait du mal à croire ce qui lui était arrivé quelques mois plus tôt. Mais la magie de la collaboration entre les bénévoles de Akendewa, les medecins chirurgiens et les secours d’urgence, a eu raison de cet accident qui, nous l’espérons, n’est plus qu’un mauvais souvenir pour Fatima.

« … Je ne m’y connais pas en informatique, mais après tout ça, j’ai décidé d’apprendre … »
Ce sont les quelques mots que nous a sorti le Dr Zon lors de barcamp Abidjan 2011. Il en ressort que les technologies peuvent etrejpehouman.com : Barcamp Abidjan 2011 - Des histoires émouvantes (Fatima) déterminantes pour la communauté. C’est le lieu de réfléchir sur une plateforme/formation pour les professionnels de la santé quand à l’usage des Technologies dans certaines situations. Je pense que l’équipe de Akendewa s’y attellera dès que possible. Ces témoignages ont permis, aux participants de cette troisième édition de Barcamp Abidjan, de s’accorder sur le fait que nous avons tous un intérêt à produire des systèmes/applications/technologies qui seraient utiles à la communauté.

Les Tic au service de la Communauté

Période de crise, période d’innovation et d’ingéniosité
Après la crise politico-militaire en Cote d’Ivoire, nous nous sommes concertés pour définir les détails de Barcamp Abidjan 2011. C’est ainsi que nous avons choisi la date du 7 Octobre 2011 ainsi que le thème : « Les TIC au service de la Communauté ». Ce thème fut motivé par les deux derniers projet de Akendewa : Wonzomai et #civSocial. Le premier étant une plateforme de monitoring de la campagne électorale et de l’élection présidentielle et le second, une initiative visant à utiliser les technologies couplées à la solidarité des internautes pour sauver les victimes de la crise humanitaire en Cote d’Ivoire.

Wonzomai : dites-nous ce qui se passe
Wonzomai est une implémentation de Ushahidi. Nous l’avons lancé pendant la campagne électorale pour l’élection présidentielle en Octobre 2010. Aidez par l’association Internet Sans Frontières, nous avons mis en place cet outil qui dès les premières heures a été très appréciés par les internautes. Il a permis de rapporter de nombreux incidents mais aussi de fournir des informations très utiles aux populations.

Tout le monde avait la possibilité de se connecter et d’écrire un rapport d’incident ou une simple information utile dans le cadre de la campagne électorale et l’élection présidentielle. Une fois dans la base de données, les volontaires de Akendewa pouvaient procéder à des vérifications selon un procédé bien établi. A la suite de ces vérifications l’on décidait d’approuver ou non l’information. Ainsi, plus de 662 reports d’incidents et informations ont été publiés sur la plateforme et relayés sur le compte facebook et le compte twitter du projet Wonzomai.

Un hashtag twitter a été mis en place dans le cadre de Wonzomai : #civ2010. A ce jour, il est encore utilisé par les internautes pour publier des informations relatives à l’actualité en Cote d’Ivoire. Wonzomai est une première dans l’utilisation d’un outil en ligne pour des élections. On notera que Wonzomai est un véritable produit de la communauté pour la communauté, au vu des personnes qui ont collaboré pour sa mise en place et son fonctionnement. Le nom qui désigne « Sentinelle » en langue « bété » (de l’ouest de la Cote d’Ivoire) par exemple a été choisi par les internautes via facebook et twitter.

Fort de l’expérience avec Wonzomai, nous avions compris à quel point le besoin était réel en terme d’outil pour la communauté. Nous avons commencé à réfléchir à de nouveaux outils qui pourrait servir par exemple lors d’urgences médicales.

Wonzomai : http://www.wonzomai.com

#civSocial, une aventure innoubliable
La situation socio-politique en Cote d’Ivoire dans le premier trimestre de l’année 2011 a précipité notre recherche de solutions pour la communauté. Désireux d’aider les victimes de la crise humanitaire qui sévissait, nous avons rapidement mis en place le projet #civSocial. Le système basé sur la réception de besoin des populations et l’apport d’une solution par des personnes proches du lieu a rapidement été adopté par la communauté. Avec un Call-center de fortune, une plateforme web, un hashtag twitter (#civSocial) et un compte facebook, nous avons permis à plus de 80 personnes d’être sauvées. C’est aussi le lieu de souligner cette collecte de fond qui a failli mal se terminer.

Ce qui vaut le coup

Certaines choses sont constantes. C’est l’exemple d’une journée qui ne peut durer que 24 heures ou d’une année qui ne dépassera jamais 365jours (du moins de notrejpehouman.com : Ce qui vaut le coup temps). C’est aussi le cas des leaders ou initiateurs qui malgré la bonne volonté sous-jacente à leurs actions, ne feront jamais l’unanimité. Ces choses sont « établies », et nous les savons tous plus ou moins. Mieux, nous avons intégré ces choses dans la liste de « nos vérités ».

Que ferriez vous s’il ne vous restait que 24 heures à vivre ? quels seraient vos priorités ?

Pour certains, ce serait l’occasion de dire finalement ce qu’ils pensent à l’un de leurs proches. D’autres diront que c’est le moment ou jamais de goûter à un plaisir tant convoité mais toujours refoulé pour conserver une pseudo moralité.

Maintenant, dites vous qu’il ne vous restera que 24h à vivre chaque fois que vous réveillerez (d’une sieste ou d’un sommeil profond). Intégrez désormais le fait qu’il ne vous reste qu’une seule année à passer parmi vos proches chaque fois que vous aurez la chance d’entendre sonner les 12 coups de minuits lors de la nuit de la saint-sylvestre. C’est donc à vous de décider de ce qui vaut le coup pour ce temps qui vous reste. Ne perdez pas ce temps précieux à vous disperser dans des activités et comportements dont les seuls objectifs sont de vous maintenir dans une communauté qui prétend vous soutenir et satisfaire le regard des autres.

Ce qui vaut le coup, c’est définitivement ce rêve fou qui est en vous. Prenez un stylo et une feuille de papier (pour certains, le clavier de l’ordinateur fera l’affaire), puis marquez ce qui, pour vous, vaut le coup d’être accompli dans l’heure, dans la journée, cette semaine, celle d’après, dans l’année, dans votre vie.

Il n’y a que ce qui vaut le coup pour vous, qui mérite votre temps. Votre temps est précieux. Il faut que vous le vous répétez à haute voie chaque jour, car c’est surement l’une des seules vérités pour vous même. Votre temps est si précieux que vous devez être à certains moment « égoïste ». Ne partagez pas votre temps avec n’importe qui, n’importe quoi. N’utilisez pas votre temps n’importe comment. Utilisez égoïstement votre temps pour ce qui vaut le coup pour vous.

Et si vous ne savez pas vraiment ce qui vaut le coup pour vous, je pense qu’aujourd’hui est le jour idéal pour utiliser votre temps pour déterminer ce qui vaut le coup pour vous. Votre temps ne vous appartiendra jamais, si vous n’avez pas encore clairement énoncé ce qui vaut le coup pour vous.

Une communauté pour votre produit en Afrique

Le produit

un produit ne sortira jamais de la sphère relationnelle de ses créateurs s’il n’apporte pas de solution concrète à un problème récurent que peux rencontrer une certaines quantité de personne. Plus que partout ailleurs, l’Afrique est l’endroit ou devrait émerger le plus de produits à cause des nombreux problèmes. Certains services simple mais très utiles connaissent un succès mondial. c’est le cas de Ushahidi. La technologie ne fait pas tout dans l’adoption d’un produit. Vous avez beau rajouter des fonctionnalité à un service en ligne avec les technologies à la mode, cela n’en assurera pas le succès.

L’interaction avec les internautes

Par contre si vous prenez le temps d’interagir avec les internautes avant le lancement et pendant la vie du service, vous avez l’assurance de ne pas passer à coté de la plaque. L’avènement des réseaux sociaux numériques joue en la faveur de tout ceux qui veulent lancer un produit ou un service sur le web. Tant que vous les utilisez sans importuner les autres utilisateurs, vous pouvez créer une communauté autour de votre produit.

La communauté

Cette communauté constituera vos premiers commerciaux/évangélistes tout simplement parce que vous aurez pris en compte leur suggestions. Pendant la phase de création elle vous aidera à peaufiner votre produit. C’est le cas de Seesmic que Loic Lemeur a mis en place en publiant le travail qu’il effectuait et surtout en modifiant son plan originel pour coller aux suggestions des internautes. La communauté vous aidera tout simplement parce que vous êtes transparent et que vous ne fermez pas votre produit aux développeurs tiers. Ce sont ses développeurs qui pourront étendre les fonctionnalités et les usages de votre produit. Vous pourriez être surpris par l’ingéniosité et la créativité de ces personnes. 2 Semaines après le lancement de l’Ipad on se retrouve déjà avec plus de 3 000 applications. Ce succès est en partie dû à cette nouvelle régie publicitaire mobile que vient de lancer Apple. Les développeurs peuvent désormais l’intégrer dans leurs applications sans avoir à gérer son fonctionnement. Apple s’occupe de tout. Il faut dire que les développeurs mobile ont longtemps attendu ce type de régie qui constitue une innovation. Enfin, on ne le dira jamais assez, 1000 vrai amis permettent d’assurer le succès d’un produits.