Perdre un bras

L’une des différences non apparentes entre les success-stories et les histoires de Mr/Mme tout-le-monde, réside en un énorme sacrifice. On parle aussi de « perdre un bras » pour qualifier ce sacrifice. Il s’agit bien là de quelque chose d’irréversible et dont la douleur au moment de l’exécution est d’une intensité difficile à supporter pour la plupart d’entre nous.

Vous ne trouverez pas une seule personne qui a accompli une oeuvre monumentale sans avoir décider de mettre une croix sur quelque chose de très précieux pour chacun de nous. Bien souvent elles ont décidé de « perdre un bras » pour accomplir leurs reves. Elle ont ainsi accepté une douleur physique ou émotionnelle ( ou encore sentimentale) que la plupart d’entre nous n’aurait accepté. Et elle l’on fait sur plusieurs années.

Lorsqu’un adolescent décide de devenir professionnel du sport ou star de la musique ou du cinema, il prend la décision implicite de « mettre de coté » les choses de l’adolescence pour atteindre son objectif. Vous avez peut etre entendu parler des longues heures d’entrainement de Tiger Wood lorsqu’il était enfant. Bien que poussé par ses parents, il acceptait de s’entrainer le dimanche (le jour de repos de ses concurrents). Et ce, quelque soit le temps qu’il faisait. Certains trouveront étrange et insensé de pratiquer du golf sous la pluie, mais, ce n’est pas le cas de la famille Wood. D’autre diront qu’il ne sert à rien de repeter des textes de rap 15heures/jours sans sortir de chez soit pendant plusieurs semaines. Ce n’était pas l’avis de la star Jay-Z lorsqu’il était encore adolescent. Il est encore moins acceptable pour le commun des mortels d’accepter d’essayer plus d’un millier de fois la meme expériences chimique ou mécanique avec seulement une petite modification du procédé à chaque essais. C’est sans compter sur Thomas Edison qui s’y est adonné à coeur joie et pendant la plus grande partie de sa vie.

L’accomplissement a donc un prix que seuls les personnes s’étant engagés peuvent évaluer, comprendre et accepter. A tout moment d’une vie, une femme peut décider d’accomplir quelque chose de remarquable. Ouvrez le livre des records guiness et vous verrez des choses aussi incroyables que les personnes qui les ont accompli.

Vous seul êtes à mesure de décider de « perdre un bras » pour accomplir un rêve. Que ce soit la notoriété, l’argent, le charisme, vous n’atteindrez jamais le plus haut niveau sans sacrifier quelque de précieux. Un coach, un mentor, un professeur ne pourra pas grand chose pour vous. Sa contribution ne dépassera pas le cadre d’un rappel permanent de votre engagement.

La bonne nouvelle c’est que très peu de personnes sont disposées à mettre de coté ce qu’elles considèrent précieux. Cela vous donne donc la possibilité d’aller plus loin que les autres sans craindre de réelle concurrence. Car à un moment ou un autre, il faudra « perdre un bras » et à ce moment-là presque tout le monde s’arrete. Si vous accepter de continuer, il n’y a aucune raison pour que vous n’atteignez pas les sommets.

  • Aouliet Dibi

    thumbs up champ! I like this post !