Une matière à introduire dans les formations d’ingénieur : « Tricher, s’inspirer, ne pas réinventer la roue »

Vous ne pouvez être inspiré (produire quelque chose de grand) si vous ne prenez pas le temps de « bien tricher ». Il s’agit de regarder autour de soit (bien plus loin que votre environnement habituel) pour intégrer de « bonnes pratiques » et autres raccourcis afin de réaliser vos projets.

C’est souvent dommage de rencontrer des porteurs de projet qui essaient de réinventer la roue. Pour la plupart ce sont des personnes persuadées de détenir la vérité. Donc difficile pour eux d’admettre que l’autre fait mieux et qu’ils devraient copier une partie. Ce qui les empêche d’exprimer leur ingéniosité. Il n’y a pas de mal à faire comme l’autre tant que l’on y apporte une valeur ajoutée.

  • http://www.diginov-ci.com Thomas

    A la decharge de certains, il n’est pas toujours facile de voir d’autres projet similaires si il n’on pas de grosse visibilité.

    Par contre, quelquechose que j’ai appris aussi est le concept de « stolen with pride », ou « volé avec fierté ». Souvent, et surtout pour les « techniciens », c’est considéré comme mal de refaire ou de reprendre ce qu’a fait quelqu’un d’autre. Or, je considère que c’est encore plus difficile parce que peut être moins valorisant de reprendre un concept et l’améliorer, pour en faire encore mieux. Cela ne veut pas dire ne pas innover, mais parfois, il faut savoir reconnaitre que quelqu’un a fait mieux que soit, et de s’en inspirer….

  • Pingback: À propos de la passion | Les Analyses de Jean-Patrick Ehouman à propos de l'internet et du mobile en Afrique()