Vous n’aurez pas de chiffre, pour l’instant

Nous sommes dans un monde dans lequel les decisions des organisations/entreprises/gouvernements sont basées sur des données chiffrées/chiffrables. Ces chiffres étant supposés refléter des retours d’expérience, meme lorsqu’il s’agit d’adaptation. Mais lorsqu’il n’y a pas eu d’expérience, que faire ?

Laissez-moi vous parler des réalités de l’Afrique. Dans nos pays, bien souvent, l’on ne peut tout simplement pas donner un chiffre exacte lorsque l’on recherche par exemple le nombre d’entreprises technologiques exerçant dans une commune définie. Vous n’aurez peut être pas de chiffre si vous souhaitez savoir le nombre de nouveaux élèves inscrits en classe de Terminale dans une région.

Vous avez le choix. Vous pouvez décider d’attendre que quelqu’un produise ces chiffres. Ce qui implique que vous allez attendre qu’une personne prenne la peine de faire l’expérience. Sinon, vous pouvez décider de commencer et de vous concentrer sur la production de ces chiffres vous meme. Vous aurez donc à modifier la manière dont vous procédez pour accomplir votre mission première. Vous prendrez donc beaucoup plus de temps que prévu. Vous aurez donc à investir plus de d’argent et d’energie. Mais à la fin vous aurez gagné au moins deux fois plus que ce qui était prévu.

Une fois que vous aurez obtenu ces fameux chiffres, à vous de savoir les présenter et les vendre à ceux qui en ont besoin pourjpehouman.com : Vous n'aurez pas de chiffre, pour l'instant commencer quelque chose. Lorsque je constate la prise de position de la société Google en Afrique Francophone, je me demande, quelle pourrait être sa stratégie au moment de vendre ces chiffres. C’est l’un des premiers Grands du web à avoir mis pieds dans cette région du monde qui manque cruellement de chiffre. Elle va donc s’en sortir avec les premiers « vrais » chiffres. Vous êtes sans savoir que ce genre d’entreprise est capable de rajouter beaucoup de valeur à toute sorte de données.

Si vous exercer en Afrique, avez-vous pensez à produire/créer des chiffres ? Si ce n’est le cas, il faut vous y mettre. Vous pouvez amasser de l’argent en pratiquant votre expertise. Mais vous en amasserez encore plus si votre expertise s’accompagne de chiffres.

Quelques questions simple :

  • combien d’entreprises embauchent des stagiaires ayant effectué au moins 8 mois de stage ? un indicatif pouvant servir pour connaitre la visibilité des entreprises.
  • combien de femmes de 25 à 30 ans exercent dans des entreprises privées de moins de 3 ans d’existence ?
  • ….

  • http://twitter.com/AgnesLesage Agnes Lesage-Possolo

    Intéressant. En effet, l’absence de chiffres est souvent un facteur bloquant en Afrique, mais la pénurie de données cartographiées pourrait etre tout autant handicapante pour beaucoup de projets notamment ICT4D. A cet égard, l’accord entre la Banque Mondiale et Google Maps n’est sans doute pas une aussi bonne nouvelle qu’il y parait, car elle conduit les efforts de documentation gouvernementaix et des OI/ONGs dans l’ecarcelle de Google, qui est tout sauf libre de doits .
    Pour  les données comme les cartes, un réflexe à publiciser: utiliser ou  proposer des données sur http://geocommons.com/

    • http://www.jpehouman.com Jean-Patrick Ehouman

      Merci @agnes pour ta contribution.

      Je pense aussi que la Banque Mondiale, en orientant systèmatiquement les développeurs vers les API Google n’arrange pas les choses.
      Les données cartographiées existent en très faible quantité en Afrique. Il faut donc donner des possibilités plus larges pour ceux qui souhaitent en produire.