Se faire financer : Ce qu’il faut savoir sur sFund, le nouveau fond de facebook, amazon et zynga

Le mois dernier, la société de Capital risque, Kleiner Perkins (souvenez-vous, celle qui était dans presque toutes les aventures avant la fin de la première bulle internet) avait lancé le fond sFunded dans lequel les investisseurs Amazon, Zynga, Facebook, Comcast, Allen & Company et Liberty Media avaient injectés $250 Millions. Mais l’on avait très peu d’informations sur ce nouveau fond à part le fait que les trois géants (FB, AMZ et ZG) souhaitaient faire le retour de l’ascenseur aux jeunes pouces de l’industrie du web social.

Désormais l’on sait que :

  • Les startup qui seront accompagnées par sFund, recevront une assistance de la parts des différentes compagnies de se fond et unaccès privilégié à leurs technologies. Par exemple un accès privilégié à l’API de Facebook et un accès gratuit pendant un an à Amazon Web Services.
  • sFund finance entre $100 000 et $100 millions
  • sFund vient de financer Cafebots à hauteur de $5millions. Cafebots étant une compagnie qui se poisitionne comme la première compagnie dédié à la gestion de la relation amicale. On en saura plus surement lors du lancement de leur Alpha.

Faut-il avoir peur de postuler à ce fond sachant que AmazonZynga ou Facebook pour représenter des concurrents dans une certaine mesure ? On ne peut le dire pour le moment mais il faut bien commencer par quelque chose.

Peut-on se faire financer pour un projet africain ou depuis l’Afique ? Aucune restriction n’a été faite à ce niveau par sFund. Donc la réponse est un grand « OUI ». D’autant que facebook a déjà commencé à collaborer avec les opérateurs téléphoniques africains. Une attention particulière pourrait même être accordée à ces projets pour le fait qu’ils représenteraient une porte d’entrée supplémentaire sur le continent pour ces géants mondiaux toujours en quête d’audience.