Le succès économique de l’Afrique pourrait venir de ses entrepreneurs et créateurs de tpe/pme : acte 1

Il se dit souvent en Afrique : « Il vous faut un business à coté car le salaire ne suffit pas ». Ainsi tout le monde est plus ou moins commerçant. J’ai une tante qui par exemple vend des jus de fruit à ses collègues générant ainsi un revenu non négligeable pour arrondir ses fins de mois. Je ne parles donc pas de cette catégorie d’entrepreneur.

Le succès économique de l’Afrique repose donc sur des entrepreneurs ayant immatriculés leur entreprises auprès des autorités de régulation du commerce et des services de fiscalités. Aussi petites que soient ces entreprises, elles représentent une énorme opportunité d’emploi et de génération de valeur. Sauf que sans un plan d’aide pour ces entreprises qui restent fragiles, très peu de personnes osent faire le saut.

Un exemple banal d’aide pourrait être de mettre en place des bureaux à disposition de certains entrepreneur pendant un certain temps. Ces choses se font dans d’autres régions du monde. Une telle action encouragerait plus d’un. Sachant qu’en Afrique les clients accordent très peu de confiance à des entreprises domiciliés au domicile de l’entrepreneur. A Abidjan, j’ai pu avoir quelques informations sur une initiative dans ce sens. Mais elle reste tout de même difficile d’accès pour la plupart des jeunes entrepreneurs qui commencent avec un capital très faible. Il s’agit de la société « office + » qui met à disposition des bureaux à partir de 50 000frcfa/mois. Les autorité devraient se rapprocher d’une telle initiative et collaborer pour l’envisager à grande échelle.

to be continued ….