L’activisme digital en Afrique lors du Troisième congrès de la Confédération Étudiante

La Confédération Étudiante (CÉ) fédère des associations locales. Réformistes. Elle veut changer l’université et l’ouvrir sur le monde du travail. Du 11 au 13 Juin 2011, elle organise son troisième Congrès à Paris. C’est le moment pour cette organisation de renouveler ses instances ainsi que de réunir ses responsables pour échanger notamment lors de débats sur leurs conditions d’études, d’insertion professionnelle et de société. A cet effet le Samedi 11 Juin à 19h30 je suis l’un des invités/panelistes (avec Christophe Ginisty Président-Fondateur de Internet Sans Frontière) qui traiteront de « L’activisme digital ». Nous aborderons les sujets lié à l’activisme digital, au changement générationnel en Afrique, à la place de la société civile dans un contexte présidentiel, à l’accès à la culture et à l’éthique et à la politique. Pour ce débat j’ai préparer un petit plan qui me servira de fil conducteur et de base pour recueillir quelques temoignage. Ci-dessous le plan :

  • Origines, les débuts, les éléments déclencheurs
  • les motivations des activistes
  • Qui sont les activistes ?
    • Des technophiles en majorité ?
    • La diaspora active car ayant accès au matériel et à l’infrastructure
    • Le cas des blogueurs et journalistes militants
  • Comment procèdent les activistes ?
  • Les problèmes rencontrés par les activistes
    • La disponibilité de l’infrastructure (internet et mobile) et l’accès au matériel
    • Des représailles pour ceux qui évoquent la politique
  • Des succès storys (il s’agit de présenter des personnes et ou organisation ayant atteint leur objectif dans la lutte pour une cause ou dans l’évangélisation d’une partie de la population sur un sujet donné)

En afrique, les usages de technologies de l’information ne font qu’accroitre générant au passage de nouvelles forme d’activismes.

Si vous pensez que vous faites partie des personnes qui essaient de faire bouger les choses autour de vous, n’hésitez pas à commenter cet article afin que votre expérience soit partagée. Aussi, si vous connaissez des activistes digitaux africains que je pourrai citer en exemple, n’hésitez pas à les indiquer. Il serait intéressant que l’on sache ce qu’il font. Cela pourrait en inspirer plus d’un quand on sait que leurs actions ont un impact positif (dans la majorité des cas) sur leurs communautés.

Pour en savoir plus sur la confédération étudiante : http://www.confederation-etudiante.org/