Si j’étais en charge de l’extension « .ci » je l’offrirais gratuitement aux sites à contenu éditorial ivoirien

Cette assertion découle d’une discussion qui a eu lieu sur mon mur facebook.

En effet, j’offrirais gratuitement cette extension pendant une durée déterminée afin d’inciter ses sites à garder cette extension.En gardant cette extension, ils entraineraient avec eux les nouveaux arrivants sur la scène web ivoirienne. Et plus il y aura de site avec l’extension « .ci » plus une pression sur les fai pour la réduction de leur tarifs serait justifiée et susceptible de porter ses fruits.

Ceci est valable pour tout le monde
L’organe en charge des agrégations des registrars pourrait proposer une réduction de prix d’acquisition des agréments en échange de la gratuité qu’offrirait les registrars à leurs premiers clients. Dans tout les cas un arrangement dans ce sens peut être trouvé. Les registrars n’auraient donc pas d’excuses vis-à-vis de la rentabilité de leur business.

La nécessité d’intégrer le fait que c’est un business rentable seulement sur le long terme.
Au vu des tarifs actuels je rejoindrai Pierre Drevon dans son analyse qui consiste à comparer la vision des registrars ivoiriens à celle du « petit boutiquier ». Loin de lui l’idée d’offenser ses registrars, il pointe le fait que bon nombre d’entre eux vendent actuellement pour rentabiliser le plus rapidement leurs investissements. On a donc affaire à des modèles basés sur le court terme obligeant la vente à des privilégiés. Ce qui est absolument à l’opposé des opportunités offertes par l’industrie de l’internet. L’histoire nous a montré (Paypal, Google, yahoo, hotmail, facebook, amazon, …) que seules les modèles exploitant l’économie d’échelle produisent des success-story. Il y a donc un gros sacrifice financier à faire pendant de nombreuses années avant de devenir rentable.

Il ne s’agit plus d’une affaire de techniciens
Ce sacrifice financier ne pouvant être supporté par des fonds propres à l’entreprise ou à l’entrepreneur, il devient primordial de se rapprocher d’investisseurs de tout niveau. Qui dit investisseurs, dit business-plan attrayant. Et donc je n’hésiterai pas à investir dans les services d’un spécialiste pour l’établissement d’un BP. Enfin je peaufinerais mon modèle en me payant les service d’un vrai marketeur ou d’un commercial ayant fait ses preuves dans le domaine des technologies. Je pense à des personnes telles que Isaac Gnamba Yao (DG de E-Tranzact Côte d’Ivoire) qui dans sa stratégie pour la vulgarisation des terminaux de paiement électronique a décidé d’offrir gratuitement des Terminaux de Paiement Eléctronique (TPE) à tous les commerçants de Côte d’Ivoire qui désirent être payé par carte bancaire.

S’associer pour aller plus vite
J’ose imaginer un scénario dans lequel un registrar s’associerait à un FAI pour une opération dans laquelle le premier vendrait à bas prix à condition que le client souscrive à l’un des packs du second qui bien entendu offrirait une réduction pour l’occasion.

Et si cette opération ne réussissait pas, le retour d’expérience permettrait d’établir une stratégie plus efficace qui exploiterait toujours les principes d’économie d’échelle.

  • http://www.madox.co.cc madox

    Voici ma proposition : Sélectionner 2 ou 3 registars à qui l’on confieraient l’exclusivité de la vente des .ci pour une période définie avec obligation en contrepartie de les vendre à un prix fixé (- de 10 000 Fcfa par exemple). Cette solution protège les registars sélectionnés en leur garantissant un marché captif, quitte à eux de faire ensuite les investissements marketings pour promouvoir l’extension.

  • Jean-Patrick Ehouman

    @Madox proposition très constructive.

  • http://www.pdastore.ci Gerard

    Merci JP pour cet article. C’est vraiment la croix et la bannière pour avoir un domaine en .ci.
    J’ai quelques questions, qui détermine les tarifs des domaines? Selon quel mécanisme? Comment les .com, et autres .net arrivent-ils a des tarifs aussi bas? Pourquoi sont-ils si largement disponibles? Comment peut-om contribuer a changer les choses?

    [WORDPRESS HASHCASH] The poster sent us ‘0 which is not a hashcash value.

  • http://www.nic.ci cod8l
  • http://www.diginov-ci.com Thomas

    Deuxième article sur lequel je réagit à la lecture du blog!

    Concernant la gratuité, c’est un sujet assez complexe, surtout en ci. En effet, dès qu’on parle de gratuit, la reaction naturelle de mes interlocuteurs c’est qu’il y à une arnaque quelque part, rien n’est jamais gratuit.
    En effet, pour le site http://www.immo-abidjan.com , j’offre la mise en ligne gratuite des annonces immobilières. Mon equipe va donc voir les agences, et leur expliquer le concept, mais réaction preplexe quand je parle de la gratuité.
    J’ai beau leur expliquer que je suis dans une phase de création d’audience, d’investissement, ils s’en mefie….

  • Pingback: Le E-commerce en Cote d’ivoire (acte 1) : Ce qu’il faut savoir | Les Analyses de Jean-Patrick Ehouman à propos de l'internet et du mobile en Afrique()