Les Z-men, entrepreneurs du transport à Lomé

Lomé, la capitale du Togo comme quelques unes des capitales africaines, possède une catégorie d’entrepreneurs qui m’ont impressionnés : « les Z-men ».

Un Z-man est un conducteur de taxi. Ces taxis sont en fait des motos capables de vous conduire d’un bout à l’autre de la ville. Éventuellement vous pouvez les louer pour un déplacement dans les villes proches. Comme tout les taxis, les tarifs sont fonction de la distance. L’avantage avec eux c’est que vous avez très peu de chance d’être coincé dans des bouchons. Ces experts d’engins motorisés, sillonne la ville en empruntant au besoin des pistes insoupçonnées, allant de quartier en quartier et engageant des discussions amicales avec leurs clients.

Ainsi, dès mes première phrases, ils se rendent compte que je ne suis pas du coin et donc n’hésitent pas à faire le guide durant les trajets. J’ai beaucoup apprécié cette disponibilité et cet envie de faire découvrir leur capitale.Lorsqu’ils font une pose, ils étendent leur dos sur les sièges de leurs engins, l’un des bras pendant et casquette couvrant le visage. C’est le temps d’une sieste avant de se remettre en selle.

Pour certains, ils ont investi leurs économies dans l’achat de cet engin dans lequel ils nourrissent beaucoup d’espoir pour l’amélioration de leurs conditions de vie. Lorsque les affaires marchent, un Z-man peu s’offrir une moto supplémentaire et employer une personne pour la conduire. C’est ainsi que certains possèdent des parcs à motos et abandonnent leur casquette d’agent du terrain pour revêtir celle de l’entrepreneur qui fait les comptes et réfléchi à de nouveaux investissements.