Du monde et encore plus de monde

Un barcamp est sensé réunir les professionnels, les amateurs et les passionnés des technologies autour d’un thème prédéfini. Le succès de l’évènement se mesure bien souvent à la satisfaction des participants. En terme d’audience, il y a très peu d’impératif. Mais toujours est-il que lorsqu’il y a de l’affluence, nous sommes en face d’un indicateur supplémentaire pour l’intéret vis-à-vis du thème et aussi la qualité de l’évènement. L’audience est aussi révélatrice du dynamisme des organisateurs et de l’écosystème dans lequel ils se trouvent.

150 personnes pour commencer
La première édition de Barcamp Abidjan (2009) a attiré environ 150 personnes. Nous avons tout de meme été satisfait car ce format de rencontre constituait une première pour un environnement habitué au formalisme et aux conférences classiques. Le fait que l’évènement ait eu lieu à l’Institut National Polytechnique a permis d’établir un premier contact fort avec les étudiants. Nous avions la conviction qu’ils se feraient porte-parole de ce nouvel évènement qui venait placer les participants au centre.

500 participants, c’est déjà pas mal
Avec le buzz précédant la seconde édition, nous savions que le nombre de participants allait au moins doubler par rapport à l’édition 2009. Nous étions par contre loin d’imaginer que un peu moins de 500 personnes viendraient assister à cet évènement. Il s’est naturellement positionné comme le plus grand évènement technologique (nous ne parlons pas ici des ces évènements qui ressemblent plus à des foire-expo) en Cote d’Ivoire. Avec la participation d’une équipe de Google Afrique, et le liveStream sur le web, l’évènement fut suivit par de nombreuses personnes n’ayant pas pu effectuer le déplacement.

Nous avons accueilli plus de 700 personnes pendant deux jours
Pour cette troisième édition, nous n’avons pas été surpris de voir défiler encore plus de monde. Nous avons ainsi enregistré plus de 700 personnes. En majorité des moins de 30ans et des technophiles. Mais aussi pour la première fois, nous avons vu la participation des autorités. Mr Alain Lobognon, Ministre de la Promotion de la Jeunesse et du Service Civique, qui nous a apporté son soutien pendant l’organisation, a été présent dès 8h30 du matin alors que nous l’attendions pour 9h00. C’est un signal fort qu’il a envoyer à la communauté comme pour dire que « nous sommes avec vous et nous croyons en ce que vous faites ». Nous sommes confiant pour l’avenir car pensons qu’il relayera ce qu’il a vu et entendu à ses pairs. Ce qu’il a vu, c’est une salle pleine à craquer. une salle initialement prévu pour 200 personnes mais dans laquelle, il devenait impossible de circuler. Ce qu’il a vu ce sont ces participants et intervenant venu de France, du Bénin, du Togo, du Ghana, du Mali et d’Allemagne.

Barcamp Abidjan 2011 sur le web
Ce fut une réalité. Les internautes ont pu suivre en temps réel et ce presque sans interruption, les deux jours de barcamp Abidjan 2011. Nous avons enregistré plus d’une centaine de connexion à notre canal de streaming.

Au vu de l’affluence de cette édition, nous pensons tous que la prochaine devrait avoir lieu dans un endroit beaucoup plus grand.