Barcamp Lomé et les contenus du Togo sur le web

Le 11 Décembre 2010, l‘Organisation pour la Promotion de l’Internet et du Mobile lance le premier barcamp du Togo (OPIM) organise le premier Barcamp du Togo. Cet évènement signe indéniablement une nouvelle manière de faire évoluer les technologies de l’information dans ce pays qui souffre encore d’une infrastructure un peu à la traine. En choisissant le thème principale, « La place des contenus togolais dans l’écosystème du web  » les organisateurs désirent inciter les participant à oeuvrer pour une meilleure présence du Togo sur la toile.
Quand on sait que la très active Ong AKENDEWA est née d’un barcamp, l’on à tout intérêt à suivre ce qui va se passé dans l’industrie de l’internet et du mobile togolais. Grâce à ce Barcamp , les internautes et mobilenautes togolais vont surement envoyer un fort signal au reste du monde.

Je pense que cet évènement va nous révéler des choses très intéressantes dont j’ai pu avoir un aperçu en Septembre dernier dans la capitale togolaise.

Roger Kpakoté aidé par Bertrand Kogoé, Fera Chry et Wilfried Toussiné se sont engagé dans cette mission noble qui est de tout mettre en oeuvre pour que les les togolais (y compris la diaspora) puisse tirer profit de ces technologies. Surtout quand on sait qu’elles peuvent assez rapidement jouer sur la croissance économique d’un pays. Il n’ont donc pas attendu cet évènement pour agir. En témoigne la tourné de Roger Kpakoté et Fera Chry dans les écoles Togolaises. Comme des pèlerins des temps modernes, ils n’hésitent pas à consacrer des journées entières à parler des technologies de l’information aux élèves et étudiants de leur pays.

Espérant ainsi participer à leur éducation numérique. C’est dans ce même esprit qu’en Octobre 2010, Wilfried Toussiné a lancé Avenue228.com (grâce à Avenue Afrique) pour que désormais les Togolais puissent suivre ce qui se passe dans les moindres recoins de leur pays.


Comme toute première initiative,Barcamp Lomé souffre d’un manque de sponsors. Au sein de AllDenY, nous avons décidé de sponsoriser cet évènement espérant que d’autres entreprises s’y mettrons. Il faut aussi noter que ceratain bénévole de AKENDEWA ont décidé eux aussi d’apporter leurs contributions personnelles. Dans les jours qui suivent, AKENDEWA dont la mission est d’émuler l’industrie de l’internet et du mobile en Afrique, va aussi confirmer son soutien financier.

Les informations utiles

  • Date : 11 Décembre 2010 à partir de 8h30
  • Lieu : Guest House ACROPOLIS

PROGRAMME (Provisoire)

  • 8h00 – 8h30 : Accueil et Registration
  • 8h30 – 9h00 : Discours d’introduction – Roger KPAKOTE Président OPIM
  • 9h30 – 11h30 : Sessions
  • 11h30 – 12h00 : Recap
  • 12h00 – 13h30 : Pause déjeuner
  • 13h30 – 17h30 : Sessions
  • 17h30 – 18h30 : Open session et discours de clôture
  • 7 thèmes seront présentés et débattus lors des sessions

Ce programme n’est pas définitif et peut être modifié. Nous attendons vos suggestions. Vous pouvez nous informer des domaines d’intervention qui vous intéressent en nous envoyant un mail sur opimtogo@gmail.com.

Pour contacter les organisateurs :

  • Contacts : opimtogo@gmail.com
  • Tel : +228 233 55 29 / +228 828 87 17
  • Sites web: https://sites.google.com/site/barcamplome2010/
  • http://www.barcamp.org/barcamplome
  • http://www.twitter.com/barcamplome (Le hashtag #barcamplome)
  • http://www.facebook.com/pages/Barcamp-Lome/130827810308846

Le barcamp Lomé sera diffusé en direct à travers un live bloging sur Avenue 228 disponible à cette adresse : http://www.avenue228.com

simple, personnelle, minimaliste, la prochaine génération de messagerie par facebook

Depuis quelques heures se tient le Web 2.0 Summit 2010 (à San Francisco) organisé par O’Reilly Media et TechWeb.  Lors de son intervention, Mark Zuckerberg, le PDG de Facebook nous a enfin dévoilé le nouveau client de messagerie tant attendu. Ce fut l’occasion de mentionner que les adresses de messageries qu’utiliseront les utilisateurs seront sur le format xxxxx@facebook.com. Ainsi les formats xxxx@fb.com seraient réservés aux employés de facebook.

Pour commencer ils nous a fait part du fait qu’à ce jour, il y a plus de 4 Milliards de messages envoyés tous les jours via facebook pour un total de plus de 350 millions d’utilisateurs de la messagerie. Contrairement à de nombreuses spéculations, le plus gros réseau social ne vient pas en concurrence frontale à Gmail. Bien au contraire, facebook propose une nouvelle vision de la messagerie entre internautes. Facebook croit que la messagerie moderne sera informelle, immédiate, personnelle, simple et minimaliste. Pour la firme californienne, ce n’est donc pas de l’email. Du moins ça ne se résume pas à cela. Bien au contraire, l’email ne représente qu’une partie du message.

D’après Facebook, « un message n’est pas un email« . Donc pas de « sujet », « cc », … Le système de messagerie proposé devrait fonctionner sans différenciation de la plateforme utilisée. L’on pourrait donc recevoir des messages par le mobile, par IM ou Facebook. L’idée étant de permettre à l’utilisateur de communiquer en temps réel avec ses vrais amis quelque soit là ou ils se trouvent.

Les 3 piliers de la messagerie made in Facebook :

  • La messagerie sans contrainte permettra d’envoyer un message à vos amis quelque soit le service (sms, chat, email, ..) sans qu’ils se soucis de savoir s’il s’agit d’un email, un sms, … Vous n’aurez qu’à choisir leu nom et à leur envoyer un message,
  • L’historisation de la conversation va sur le principe que les messages sont conçu pour la communication entre amis. Ainsi tous vos échange avec l’un de vos amis seront automatiquement mis ensemble à un seul endroit de sorte que vous ne voyez qu’une seule conversation. message,
  • Le social Inbox permettra un classement automatique des messages en fonction des interactions précédentes que vous avez eu avec l’intéressé.

Andres Bosworth, Directeur de l’ingénieurie chez Facebook, précise que facebook veux permettre aux utilisateurs de partager tout ce qu’ils désirent.

Pour faire partie des première personne invitées à tester cette messagerie, rdv à l’adresse http://www.facebook.com/about/messages

Le carrefour des possibles débarque en Afrique pour le bonheur des afritechpreneurs

Lorsque Aude Guyot m’a fait part de la tenue effective du Carrefour Des Possibles au Mali, j’ai accueilli la nouvelle avec bcp d’intérêt tant ce concept permet la découverte de projets technologiques porteurs. En effet, l’évènement est prévu pour le 13 Décembre 2010 dans les locaux de l’Agence des Télécommunication de l’Information et de la Communication du Mali (@GETIC) à Bamako à partir de 19H GMT.

De quoi s’agit-il ?
Très connu en France, le Carrefour Des Possibles est une initiative de la Fondation Internet Nouvelle Génération. Pour la première fois il arrive en Afrique par le biais de l’agence de communication Linked Partners. Lors de cette session, 10 porteurs de projets pourront faire des présentations de 6 minutes maximum devant un large publique composé d’experts dans différents secteurs et aussi d’investisseurs. Il faut garder à l’esprit qu’il ne s’agit pas d’un concours. Les projets ne sont pas mis en compétition et l’intention du Carrefour Des Possibles est de donner de la visibilité à des projets pour leur caractère innovant.

Constatant qu’il existe très peu d’espace offert au afritechpreneurs (porteurs de projets technologiques en Afrique), le Carrefour Des Possibles vient offrir une plateforme qui faciliterait la rencontre avec les potentiels investisseurs.

Qui peut participer ?
Cet évènement est gratuit et ouvert à tous. Les projets à présenter doivent être de nature à favoriser un usage inédit des Technologies de l’Information et de la Communication. Les projets peuvent être à différents stades de réalisation (concept, prototype, déjà sur le marché). Le Carrefour Des Possibles ne prend pas en compte la viabilité économique des projets. L’accent est porté sur l’innovation.

Comment participer ?
Il suffit de contacter l’agence Linked Partners

Premier Carrefour des Possible en Afrique

Si vous êtes sélectionnez, vous bénéficiez :

  • d’une assistance d’un designer numérique et de spécialistes de l’entrepreneuriat en amont et particulièrement 2 jours avant l’évènement,
  • d’une invitation pour présenter votre projet à Bamako lors du premier Carrefour Des Possibles africain. Les frais de transport et de séjours étant pris en charge (du 9 au 14 décembre),
  • d’une opportunité de rencontrer plusieurs investisseurs,
  • d’une occasion d’élargir votre réseau par la rencontre de porteurs de projets venant de divers régions de l’Afrique,
  • d’une publication sur le site web du Carrefour Des Possibles et d’une large diffusion dans les différents réseaux de la Fondation Internet Nouvelle Génération.

Il faut noter que sur les 10 projets sélectionnés pour la présentation, il y en a un qui sera invité dans un autre pays (hors du sien) de la sous-région pour rencontrer des innovateurs et des structures de soutien à l’innovation.

Encore un évènement salutaire pour les afritechpreneurs.

Les afritechpreneurs d’Afrique francophone envoient un nouveau signal via Barcamp Lomé

Barcamp Lomé 2010

Les 11 et 12 Décembre 2010 se tiendra le premier barcamp Lomé. Cette initiative de l’OPIM (Organisme pour la Promotion de l’Internet et du Mobile au Togo) vient s’ajouter à Barcamp Goré et Barcamp Abidjan (que j’ai initié en 2009) dans la liste des rencontre technologique en Afrique francophone.

Ces rencontres liées à l’internet et au mobile sont des non-conférences à base d’ateliers-événements participatifs où le contenu est fourni par les participants qui doivent tous, à un titre ou à un autre, apporter quelque chose au Barcamp.

Google-Baraza, t’a une question ? la communauté te fournira la réponse

C’est bien l’esprit qui se trouve derrière le service Yahoo Answer et tout les site du même genre.

Il faut noter que le service de Yahoo est à ce jour le N°1 mondial dans la catégorie. Et bien, surement que les choses vont changer dans quelques mois pour l’Afrique. La grosse concurrence fait son apparition avec la naissance de BARAZA le nouveau service de Google qui permet à quiconque de poser une question concernant l’Afrique et d’obtenir la réponse de la part de la communauté.

Je suis actuellement en train de le tester et j’apprécie sa simplicité et son interface épurée. A ce jour il n’y a pas de version mobile mais au vu de cette interface (jugez-en vous même à partir de l’imprimé-écran de mon poste) je dirai qu’il est d’emblé optimisée pour le mobile. N’ayant moi même pas questionné le responsable produit au sein de Google, j’ai pu avoir une confirmation grâce à la contribution de Eric Hersman (white african / Mr Ushaidi).

Google entend prendre de l’avance sur Facebook en ce qui concerne l’Afrique. Le challenge pour Google c’est bien sûr d’attirer les africains vers un tel service qui requiert du pur volontariat.

Retour sur la conférence Web Diversity 2010

Le Vendredi 21 à la maison des métallos (Paris 11ème) j’étais l’un des intervenants d’une conférence dénommée : WebDiversity. Cette conférence fut organisée par l’Ong Internet Sans Frontières dont la mission est de promouvoir et de préserver la liberté d’expression sur Internet à travers 3 axes :

  • L’éducation,
  • La lutte contre la fracture numérique dans les pays en voie de développement,
  • La sensibilisation aux enjeux liés à la préservation et à la promotion de la liberté d’expression sur Internet dans le monde.

Approché par Archippe Yepmou (vice-président de l’Ong) je n’ai pas hésiter un seul instant car adhérant entièrement aux objectifs de cette conférence. Ce fut l’occasion pour moi de parler de ce qui m’a motivé à lancer Barcamp Abidjan et surtout expliquer comment m’est venu l’idée de réunir des jeunes entrepreneurs ivoiriens pour la création de l’ONG Akendewa.

Jean-Patrick Ehouman, invité de mondoblog
Jean-Patrick Ehouman, invité de mondoblog ©Atelier des médias, RFI

L’intervention de Edwy Plénel (Fondateur de MédiaPart) a beaucoup retenu mon attention. En effet il a expliqué la peur qu’on certains de l’internet est  par le fait qu’il ne l’aient pas encore compris.

Web Diversity 2010 fut couvert par différents acteurs médias dont la radio RFI qui a enregistré son émission « l’atelier des médias » ce jour même sur les lieux de la conférence. Vous trouverez un résumé de l’émission ici. Je fut ainsi l’invité de rubrique « Mondoblog » animée par Cédric Kalonji. Vous trouverez l’interview ici.

Je pense qu’une telle rencontre serait la bienvenue dans nos pays africains qui n’ont pas encore abordé de débat sur la régulation de l’Internet.

L’Afrique et le logiciel libre en fête à AbidjanL’Afrique et le logiciel libre en fête à Abidjan

l’ Association Ivoirienne pour Linux et les Logiciels Libres (AI3L) à pour objectif de promouvoir le système Linux et en général les logiciels libres. L’action de l’ai3l se focalise sur 4 axes :

• Informer les étudiants sur l’option que constitue le logiciel libre et ses avantages en insistant sur l’apport de ces derniers dans l’éducation

• Fournir des informations utiles et pertinentes sur les logiciels libres

• Distribuer des CDs avec des logiciels libres

• Donner des informations sur FOSSFA, le projet Fossway et Idlelo 4, la 4ème Conférence Africaine sur le Logiciel Libre

Ce samedi 8 Mai 2010 cette association organise la journée du logiciel libre en Côte d’Ivoire. C’est une très bonne initiative d’autant plus que les africains gagneraient à utiliser les logiciels libre et surtout le système Ubuntu que je recommande fortement.