Guillaume Soro et Alain Lobognon, hommes politiques de Côte d’Ivoire de plus en plus impressionnants sur Twitter

IMPORTANT : Ceci n’est en rien un éloge aux hommes politiques cités, mais une analyse qui vise à exposer un phènomène nouveau dans l’écosystème de l’internet en Côte d’Ivoire. Je ne suis ni de près, ni de loin engager dans les actions de ces hommes politiques dans le cadre de leurs partis politiques.

———————-

@SOROKGUILLAUME @ALAINLOBOG M. Le Ministre vs ne m’avez pas répondu.
@ALAINLOBOG @SOROKGUILLAUME Bonsoir M. le PAN. J’ai pas reçu de MSG. in reply to @SOROKGUILLAUME

@SOROKGUILLAUME @ALAINLOBOG Je te cherche. in reply to @ALAINLOBOG
@ALAINLOBOG @SOROKGUILLAUME Il est 15h52 ici. La mission se passe très bien. in reply to @SOROKGUILLAUME

@SOROKGUILLAUME Ok DM. in reply to @ALAINLOBOG
@ALAINLOBOG @SOROKGUILLAUME Ok. in reply to @SOROKGUILLAUME

—————————-
C’est l’une des conversations plubliques sur twitter qui en dit long sur l’usage des réseaux sociaux par la nouvelle classe politique de Côte d’Ivoire. Etant moi même un boulimique des réseaux sociaux, j’avoue être impressionné par l’appropriation de ces outils par le Ministre Alain Lobognon (@alainlobog) et le Président de l’Assemblée Nationale, son Excellence Guillaume Soro ( @sorokguillaume).

@alainlobog, plus qu’un Ministre, un citoyen qui dénonce et propose
J’ai commencé à suivre les publications de @alainlobog pendant l’élection présidentielle 2010 en côte d’Ivoire. Je me suis encore plus intéressé à lui pendant la crise humanitaire. A l’éqoque j’évitais d’interagir avec les hommes politiques des deux camps en conflit au vu de l’action humanitaire que je menais via le projet #civSocial. J’en profite pour faire un clein d’oeil aux volontaires d’akendewa qui ont permi de sauver 82 vies à travers ce projet.

Pendant la crise qu’a connu la Côte d’Ivoire en 2011, @alainlobog prenait le temps de répondre aux attaques/questions/préocupations des internautes (y compri ceux des journalistes) qui étaient sur Twitter et Facebook. Pour les partisans de son camp, il fut « l’homme à l’information fiable et rassurante ». Il a à plusieurs reprises annoncé à l’avance des choses quei devaient être annoncées officiellement à la Télévision.

Aujourd’hui, il est dans un tout autre régistre. Avec une Côte d’Ivoire unifiée, et en tant que Ministre de la Promotion de la Jeunesse, et du Service Civique, il publie encore plus. Son style est désormais celui d’un homme qui met à jours les disfonctionnements du système tout en proposant des éléments de solution. Il crée la conversation avec des internautes qui autrefois l’attaquaient.

Il n’est pas rare que vous le voyez poster des tweets tard dans la nuit ou très tôt le matin. Il est donc plus dans la peau d’un citoyen normal que d’un homme politique. C’est surement cette manière de procéder qui lui vaut la sympathie des internautes. Pour l’avoir rencontré, ce iPad qui lui colle à la paume, en est surement pour quelque chose.

Au moment ou j’écris cet article, @alainlobog a publié en tout 10 255 tweets. Il y a 3 128 personnes qui le suivent et lui même suit 1 447. Il se trouve dans 65 listes et à touché . Et vous verrez que sur son profil twitter, il précise que « mes tweets n’engage que moi ». Le citoyen comme je le disais plus haut.

@sorokguillaume a décidé d’impliquer les citoyens dans sa mission
Dans un tout autre régistre Le Président de l’Assemblé Nationale, (Excellence) Mr Guillaume Soro est en phanse de donner une image plus « friendly » d’une institution qui ne succitait plus d’intérêt depuis un certain temps. A travers ses publications (y compris sur son site personnel), il invite les citoyens à faire des propositions.

Ces premières apparutions étaient semblables à celles d’un enfant qui apprend ses premiers pas. J’imagine qu’en tant qu’homme politique il avait découvert en ces réseaux sociaux un canal inespérer pour communiquer librement avec les citoyens. L’effet de la découverte y est pour quelque chose. Certains criaient à la catastrophe lorsqu’il était trop personnel dans ces publications.

En très peu de temps il a appris a faire le médiant. De plus en plus, il est en train d’établir un ton amical intégré dans une stratégie de communication surement bien préparée. Il n’a par exemple pas hésité à inviter des internautes à son anniversaire. Et pour pousser encore plus, il y a eu un liveTweet pendant la fête avec un grand nombre de photos publiés.

Décidé à comprendre ce qui se passe réellement dans l’écosystème de l’internet en Côte d’Ivoire, il n’a pas hésité à porter son soutien (en parainnant) à YES12. Un évènement technologique qui s’est déroulé ce mois-ci à Yamoussoukro, Capitale politique de la Côte d’Ivoire. Et pour marquer son, soutien, il a même fait une vidéo.

Au delà des échanges en ligne, ces deux utilisateurs de twitter (je pense que c’est ainsi qu’ils souhaitent être vu par les internautes) sont en quelque sorte en train de « démystifier » le pouvoir politique. Tout ce passe comme s’ils avaient décidé de rapprocher le politique et le citoyen. A tel point que certains internautes se laissent aller et vont souvent « un peu loin ».

Au moment ou j’écris cet article, @sorokguillaume a publié 1 922 tweets. Il es suivit par 3 229 personnes et lui même suit 315 personnes. Il se trouve déjà sur 59 listes. A ce rythme il sera surement l’ivoirien le plus influent sur twitter. Dans un prochain article je m’attarderai sur l’influence de ces hommes politiques.

Jamais deux sans Trois
Dans leur élan, ils essaient d’entrainer un troisième, le Ministre Sidiki Konaté ( @sidikikonate ). Pour l’instant sa présence reste encore timide. Mais c’est bien souvent qu’ils le mentionnent dans leurs tweets.

Pour finir
Avec cette prise de controle en ligne, @sorokguillaume et @alainlogob réussiront-ils à séduire leurs détracteurs ? En tout cas ce n’est pas gagné pour les fervants partisans de l’ancien gouvernement. Pour rappel, ces derniers avaient une bien meilleure présence qui a perdu un peu en structure et en efficacité.

Si on arrive à un point ou les hommes politiques de tout bord utilisent ces réseaux sociaux pour créer la conversation avec les citoyens, ce serait un pas non négligeable pour ce pays qui sort des années les plus sombres de son histoire.

Aussi il serait bien que chaque citoyen garde en tête que les hommes politiques ont des missions et que chacune de leurs actions, fussent-elles sur les réseaux sociaux, sont en phase avec ses missions. Donc ami, sur twitter oui, mais attention à ne pas basculer sans s’en rendre compte.

Vivement qu’il y ait de plus en plus de personnalités africaines sur ces réseaux sociaux.

  • http://twitter.com/ourmaninafrica John James

    Je crois que certains faits vont peut-etre echapper aux ceux qui ne suivent pas trop la politique ivoirienne, mais je pense que c’est utile d’expliquer aussi que ces trois personnalites sont des amis de longue date, du meme mouvement politique, et aussi d’une autre generation que la plupart des ‘hommes au pouvoirs’. Je ne sais pas si leur presence est mieux expliquer par l’effect ‘age’ ou ‘bouche-a-l’oreille’ entre amis. Pour le moment, le terrain est pour eux car les autres tendences politiques ne font pas encore des grands pas de ce domaine.

    • http://www.jpehouman.com Jean-Patrick Ehouman

      En effet, @twitter-18941640:disqus j’ai omis de traiter le fait que ces deux personnalité aient une longue histoire commune. Aussi je n’ai pas parler du fait qu’ils n’hésites pas à faire des formation pour mieux appréhender ces outils.

  • RitaFlower

    Je me demande ou est la frontière entre entre la VIE PRIVEE et la VIE PUBLIQUE,tout est ETTALE sur la PLACE PUBLIQUE sans aucune gene au vu de tout le monde.Démystifier la fonction politique,oui mais pas à n’importe quel prix.Les blogueurs de l’opposition ne doivent pas voir d’un très bon oeil la présence quasi-permanente des personnalités politiques du pouvoir actuel.Il y a vraiment un risque d’OVERDOSE POLITIQUE.Je pense qu’il faut savoir se faire rare. Je suis plus ADMIRATIVE des hommes politiques de l’opposition qui se servent de ces RESEAUX SOCIAUX pour mener à son terme leur COMBAT POLITIQUE sur la toile.Etre à ce moment là sur TWITTER ou FACEBOOK prend alors tout son sens.Quant on sait le role qu’à jouer INTERNET dans les REVOLUTIONS ARABES.Cet outil est indispensable pour rassembler un plus grand nombre d’internautes.Raconter sa vie privée sur un blog n’est rien d’autre qu’une stratégie de communication pour esseyer de changer ou lisser son image aux yeux des gens.Le résultat n’est pas pour autant garanti.En effet,personne ne peut prévoir la réaction des internautes à long terme.La lassitude n’est pas bien loin.Alors aux politiques de savoir MAITRISER leur image pour le public.La communication virtuelle a aussi ses limites,je constate…

    • Jean-Patrick Ehouman

      Merci pour ce commentaire. Je pense aussi que les hommes politiques gagneraient à separer certains aspect de leurs vies avec les fonctions qu’ils occupent.

  • RitaFlower

    Es-ce normal que je ne reçoive plus de NOUVEAUX POSTS après mon dernier commentaire?